Le chateau à travers les ages

Lastours, une longue histoire faite de terre, de bois, et de pierre...



Le site de Lastours est, de part sa diversité archéologique, l'un des plus originaux lieux historiques de la région. Il est en effet placé sur une position stratégique, entre Limousin et Périgord, zone frontière et de passage à diverses époques.

Des prospections de sauvetage effectuée par une association d'archéologie dans la forêt de Lastours ont permi la mise au jours de pierres travaillées et de céramiques datant du Mésolitique (entre -8000 et -7000 av J-C) et du Chalcolitique (vers -2300 à -1800 av J-C). Des tumulus (tombes érrigées entre -1000 à +700) ont également été fouillés au début du XXème siècle dans la proche forêt de St-Hilaire au sein de laquelle furent également découvertes des haches polies.

On peut également voir, à proximité du châteaux, les traces de deux enceintes, l'une de forme éliptique que l'on dit celtique et dont on distingue encore très nettement les fossés, et l'autre, quadrilatèrale, donnée pour être la trace d'un camp romain. Ces vestiges antiques pourraient voir leur existence justifiée par le fait que la voie gallo-romaine Limoges/Périgueux passait par l'emplacement de l'actuel village.

Voilà donc de nombreuses preuves d'une occupation plusieurs fois millenaire du site de Lastours.



L'histoire et l'évolution du château.




Comme de nombreux édifices médiévaux, le château de Lastours a évolué au fil des siècles pour aboutir à la forme qui est desormais la sienne. Son évolution architecturale et son histoire peuvent ainsi être divisées en plusieurs periodes. D'abord, du Xème siècle au XIIIème siècle, le domaine se résumait à des mottes défensives. Puis, un donjon roman fut édifié pour améliorer les defenses de la place et enfin, du XIVème siècle au XVIème, les infrastructures évoluèrent en un château fort limousin. Mais, vers la fin du XVIIIème siècle, à la suite de la Révolution, le château devint une carrière de pierres... Et, heureusement, à partir des années 1970, des passionnés, à force de travail, offrirent une seconde vie pour le château.

Pour en savoir plus, cliquez sur les liens marrons !


Documentation complémentaire:

"Lastours, un château, une histoire" Par Mr Jean Michel Ménard, en vente au château.
"Lastours en Limousin, de l'an mil à la Renaissance" Par Christian Rémy, aux éditions Lémouzy.
"Généalogies limousines et marchoises tome VIII" Par Jean Ruchaud, aux éditions Mémodoc.